La diffusion des enregistrements de Laurent Wauquiez, devant des étudiants, a posé la question de la langue de bois. Les « défenseurs » de ce dernier ont nié une certaine malveillance, avec l’implicite suivant : « au moins, Wauquiez, il parle vrai ». Sauf que le « parler vrai » et le « parler cash » sont des formes plus actuelles de la langue de bois. Décryptage.