Le président de la République a parfois eu des mots mal reçus par ses interlocuteurs ou ses opposants. Maladresse ou signe d’un mépris de classe ? Une sémiologue répond.