Cette analyse est volontairement décalée. Elle porte exclusivement sur les codes visuels (images et symboles) et plastiques (couleurs et mise en scène) utilisés. Elle met volontairement de côté la dimension idéologique. Par Elodie Mielczareck et associées.