Diffusée le lundi 8 mars au soir sur la chaîne TMC pour les francophones, l’interview scandale de Meghan et Harry par Oprah Winfrey fait parler d’elle. Voici un décryptage et une analyse de cette séquence, « indécente » pour certains. Et c’est l’occasion de revenir sur la stratégie de communication déployée par Harry et Meghan, mais également d’analyser leur body language.

Une interview coup de com’, un coup de fric : une posture assumée par Harry

Il y a vraiment deux moments distincts dans cette interview :

  • la séquence où Meghan est seule avec Oprah (duo) ;
  • la séquence où Meghan est rejoint par Harry (trio) ;

Après avoir vu ces deux séquences, l’interview semble bien orchestrée par Oprah Winfrey. Et la stratégie est limpide : elle est livrée entre les lignes par Harry lui-même. N’ayant plus de sécurité, et n’ayant plus de revenu, il a besoin d’argent. On comprend mieux pourquoi l’interview n’est visible dans son entièreté que sur des sites payants. Le chiffre de 400.000 euros a été évoqué concernant la contribution du couple royal. Même si c’est dit entre les lignes, Harry assume le fait de devoir faire de l’argent pour « se protéger » et « protéger » sa famille. A partir de là, on comprend comment l’interview peut se lire comme un véritable coup stratégique et marketing.

Oprah Winfrey ment quand elle dit que l’interview n’a pas été préparée

Dès le début, Oprah cadre son intervention :

Je veux que ce soit clair pour tout le monde. Bien que nous soyons voisines, j’habite en bas de la rue mais nous utilisons la maison d’amis car ils ont une belle pergola. Alors il n’y a pas eu d’accord. Vous ne savez pas ce que je vais vous demander. Il n’y aura pas de sujets tabous. Vous n’êtes pas payée pour cette interview

Oprah Winfrey au début de l’interview

Malgré cet effet d’annonce, il ya beaucoup d’ indices qui nous montrent que l’interview est balisée et préparée en amont.

La question de « l’ethnicité » fait partie de la stratégie de com’

Le sourire asymétrique d'Oprah Winfrey, codifié "mépris",  au moment de poser la question de "l'ethnicité" de Archie, montre qu'elle connait déjà la réponse de Meghan, clou du spectacle de cette interview
Le sourire asymétrique d’Oprah Winfrey, codifié « mépris », au moment de poser la question de « l’ethnicité » de Archie, montre qu’elle connait déjà la réponse de Meghan, clou du spectacle de cette interview

L’expression visible sur le visage d’ Oprah est très intéressante. Ce sourire dissymétrique est codifié par Paul Ekman comme du mépris. Ce mépris qui apparaît avant la réponse de Meghan montre bien deux choses. La première, Oprah connaît la réponse avant que Meghan la formule. La seconde, cette thématique du racisme est le clou du spectacle de l’interview. Il était donc convenu d’avance d’aborder ce thème.

Une surprise feinte

La surprise feinte de Oprah Winfrey à la réponse de Meghan : trop longue, bouche ouverte trop longtemps, yeux sans écarquillement
La surprise feinte de Oprah Winfrey à la réponse de Meghan : trop longue, bouche ouverte trop longtemps, yeux sans écarquillement

Enfin, et toujours en se référant aux travaux de Paul Ekman, mais aussi ceux de Matsumoto, on voit bien qu’ici la surprise est feinte. Pourquoi ? parce que la surprise est l’émotion la plus fugace et la plus rapide. Ici, il ya un vrai décalage le « what » qui arrive bien après. Et la bouche reste ouverte beaucoup trop longtemps et puis il n’y a pas d’écarquillement au niveau des yeux. La surprise est jouée.

Deux autres séquences non congruents : les micro expressions chez Meghan et chez Harry

Pour découvrir le secret de deux autres séquences importantes de l’interview :

  • la relation entre Meghan et Kate : il n’est pas si clair que ce soit Kate qui ait fait pleurer Meghan ;
  • la relation entre Harry et le reste de sa famille : il parle de compassion mais c’est une autre émotion qui apparait sur son visage…

Retrouvez le détail dans cette vidéo :

De l’importance du symbolique

D’un point de vue symbolique, le fait que Meghan arrive enceinte avec son « ventre rond et plein » est important. Ce symbole, signalé dès le début de l’interview par Oprah Winfrey, contient dans son sillage un message fort portant sur l’avenir. Alors que le Prince Philip est à l’hôpital depuis plusieurs jours, il y a une opposition symbolique forte et opposée entre :

  • l’Europe vieillissante, royaliste, et en quelques termes « has been » sur les principes (contre l’ethnicité = raciste) ;
  • la nouvelle Amérique, vivante, naissante, libre, et en quelques termes progressistes (pour l’ethnicité = inclusion)

C’est donc quasiment un projet politique que porte Meghan en son ventre. Une approche que ne pourra contredire la série à succès The Crown.

Partagez cet article