Penser la « post-modernité » à l’heure de l’entreprise à mission

L’oeuvre du sociologue français Michel Maffesoli, basée sur une caractérisation précise de la « post-modernité », est précieuse pour aborder la question des mutations auxquelles doivent faire face les marques et les entreprises. C’est ainsi qu’en plein coeur d’un contexte de défiance, Danone est devenue en mai 2020 la première « entreprise à mission » cotée en Bourse.

De nouveaux paradigmes de communication

Le sens de l’Histoire ? Il se trouve que les travaux du sociologue nous permettent de comprendre les impératifs de notre époque, qui obligent les entreprises à communiquer différemment. Ce sont ces nouveaux paradigmes du XXIème siècle que les signes de l’entreprise doivent véhiculer, supports indispensables pour être « entendable » et entendu.

Les 6 caractéristiques de la « post-modernité »

Voici un résumé des 6 caractéristiques essentielles pour caractériser la « post-modernité » :

les 6 caractéristiques de la « post-modernité »

1- Tribalisme (versus Individualisme)

On passe du « je pense donc je suis » (Descartes) au « je est un autre » (Rimbaud). L’individu n’est plus au centre d’une République une et indivisible : c’est l’idéal communautaire qui prend le relais.

2- Créativité (versus Travail)

Le travail n’est plus un impératif catégorique (Kant) pour se réaliser. C’est faire de sa vie une oeuvre d’art, et en tous les cas, ne plus perdre sa vie à la gagner qui a du sens et qualifie l’existence.

3- Remagification (versus Technicisme)

Les réponses systématiques et purement rationnelles pour organiser et structurer le monde laisse place à une « remagification » du monde (Benjamin Walter). Une vision hollistique du monde s’impose.

4- Esthétisation (versus Utilitarisme)

On quitte une représentation utilitariste du monde (ne vaut que ce qui sert (paranoïa). On valorise une vision esthétique et émotionnel : corps-esprit-environnement sont liés (épinoïa).

5- Présentéisme (versus Futur sublimé)

Le futur n’est plus un enjeu de sublimation, ou envisagé comme un report de jouissance (Freud). C’est le primat du présent dans son immédiateté et de l’instant éternel…

6 – Relativisme (versus Vérité)

La verticalité de la « Loi des Pères » (détenir La Vérité) laisse place à l’horizontalité des Vérités plurielles, mises en relation les unes par rapport aux autres. C’est l’ère du relativisme : les points de vue coexistent.

Partagez cet article