La bio systémique est une approche en cours de validation au sein des laboratoires de l’IME (Institut de Médecine Environnementale, fondé par Fradin). Elle offre de nombreux leviers pour éradiquer le stress au sein des organisations. Retour sur quelques pistes proposées.

soigner l’individu ne suffit pas

Il est aujourd’hui avéré que le stress n’est pas le fruit d’une personnalité « défaillante ». Mythe pourtant répandu ces trente dernières années, et jusque récemment. Souvent en vue de justifier certaines pratiques managériales douteuses.  L’individu étant au cœur du système, il est le symptôme de la mauvaise gestion en interne du flux et traitement de l’information. Si l’individu va mal, l’Organisation va mal : le stress coûte plusieurs miliards chaque année (2 à 3 selon létude INRS). Mais l’inverse est également vrai : si l’Organisation va mal, alors l’individu en paie le prix. Soigner le stress à échelle individuelle n’est donc pas suffisant. Il faut également rechercher la « biocompatibilité » entre Organisation et Individus.

une définition de la bio systémique

L’IME propose une définition de la bio systémique comme

l’articulation qui met de la fluidité entre le niveau macro de l’Organisation (process, fonctions et finalité de l’entreprise) et micro (la gestion du potentiel humain et des ressources humaines) en vue de rendre le Système congruent.

Dans cette approche de biocompatibilité, 3 leviers majeurs que le consultant a tout intérêt à actionner :

  • la (re)définition du coeur de fonction;
  • la vérification de la boucle d’information;
  • la répartition des pouvoirs & responsabilité;

redéfinir le cœur de fonction

Il s’agit de vérifier le temps réellement passé dans les tâches quotidiennes : celles-ci sont-elles décrites dans la fonction du poste ? Bien souvent, on peut observer des problèmes de délégations, ou de polyvalence abusive.

vérifier la boucle d’information

Il s’agit de comprendre comment se diffuse l’information au sein de l’Organisation. La boucle est positive lorsqu’il y a différenciation des Individus dans les tâches de Production et de Contrôle (position OK). La boucle est négative lorsque la même personne produit et contrôle (pas OK). Dans ce dernier cas, la rétention de l’information est quasi inévitable.

répartition des pouvoirs & responsabilités

Problème très répandu et générateur de stress, l’attribution de Responsabilité sans Pouvoir. Les personnes sont rendues responsables de leurs actions, des bons résultats et surtout des mauvais, sans que les moyens nécessaires leur soient attribués. Ainsi, le manque de ressources humaines (il manque un secrétaire, un manager ou un comptable), de temps (les journées de travail ne finissent pas avant 20h), et d’argent (peu de moyens matériels) provoquent le burn-out.

La méthodologie proposée à l’IME ouvre sur des outils concrets. To be continued…

Partagez cet article